La Terre de Balthazar, céramiste

Séverine a grandi entre un piano et des pinceaux. La musique et le dessin ont été des fils conducteurs, toujours là. Tout en faisant du montage son et du mixage pour le cinéma et la télévision, elle a développé une gamme d’objets de décoration en papier. Le façonnage, la courbe, l’adéquation entre une forme et son décor sont des sujets de recherche permanents. Un jour, la matière éphémère qu’est le papier est devenue argile. Le champ s’est élargi : le choix de la terre, le type de façonnage, la cuisson, la fabrication des émaux.

Elle a été formée à l’atelier Chemins de la Céramique où elle a passé son CAP.

C’est le tournage qui a sa préférence. Séverine ne travaille que des terres qui cuisent à haute température, ce qui les rend imperméables et insensibles au gel. 

Pour la décoration, elle affectionne tout particulièrement la technique du mishima. Elle consiste à graver le dessin dans la terre encore crue, à le recouvrir d’un engobe coloré qui remplit les sillons de mon motif, puis à enlever l’excédent d’engobe. Le dessin apparaît alors, plein et dans la masse.

Enfin elle fabrique elle-même ses émaux. Mettre au point un émail demande des semaines de recherche. Il doit être beau bien sûr, mais aussi stable sur une surface verticale ou en creux.

Mon village coup de cœur

J'ai choisi Saint-Nazaire le désert. Je n'y suis allée qu'une seule fois, mais je garde un merveilleux souvenir de ce petit village de la Drôme. Rien que le nom est une promesse de calme et de sérénité, hors d'un monde qui tourne trop vite. Pas besoin de sortir de ce cocon, tout est là : la petite épicerie rouge, son café à la terrasse tranquille où les martinets virevoltants assurent l'ambiance, les rues tortueuses et de guingois. Et si vraiment on s'aventure à se balader aux alentours, c'est une profusion de fleurs et d'herbes de montagne que la normande que je suis ne connaissait pas !

Rejoignez-nous !

  • Facebook
  • Instagram
  • Facebook
  • Instagram
0