Alain Guiot, créateur d'objets décoratifs en béton

Natif de Versailles, et après avoir longtemps vécu dans la Vallée de Chevreuse, Alain Guiot rejoint la Normandie en 2008. Il y réinstalle un atelier et continue de créer des luminaires en béton, activité démarrée en 2005 à l’occasion d’un changement radical de parcours professionnel.
Alain a depuis son arrivée en région Normande, enrichit son travail en réalisant également des tableaux muraux en béton et en réinterprétant des jeux, toujours en béton, tels que dominos et jeu de dames.
Son travail repose pour une large part sur une recherche d’association de matières : béton et bois, béton et cuir, béton et céramique, béton et dentelle, etc...
De ces « mariages » naissent des contrastes entre force et fragilité, tradition et modernité, poids et légèreté. Ces mariages relèvent parfois de véritables challenges techniques et confèrent une dimension artistique au béton, matériau si souvent, trop souvent, perçu comme manquant de noblesse.
C’est en ce sens que se définit de façon permanente son travail : redorer l’image du béton, provoquer l’interrogation, lui donner du corps, voire, pourquoi pas, du « cœur ».

Mon village coup de cœur

Île Grande. Entre Perros Guirec et Trebeurden, dans les Côtes d’Armor. Cent fois y être allé pour ressentir le caractère préservé de ce village-presqu’île. Village breton où les habitants rechignent à voir émerger quelques, pourtant très réussies, maisons contemporaines. Suivre les quelques anciens rails de chariots de carrières de granit abandonnées et arriver au bout du village face à la mer. Les sentiers de douaniers s’empruntent à pied, parfois à cheval, autrefois. L’iode est son parfum. Amoureux du lieu au point d’avoir fait un aller-retour Versailles-Ile Grande dans la journée pour respirer son air.

Rejoignez-nous !

  • Facebook
  • Instagram
  • Facebook
  • Instagram
0